Michelle Dalzon

LE PROGRÉS, c'est stagnant

Par Michelle Dalzon

Chef d'entreprise, fondatrice du BOM,
bâtisseuse de communauté. Elle a grandi en portant des Keds.

Photographiée à Somerville, MA
par Heather McGrath

Michelle Dalzon standing outside a shop

En tant que femme noire dans ce pays, j'ai la plupart du temps l'impression que le temps s'arrête ou que nous faisons marche arrière. Même si j'aimerais croire que nous faisons avancer l'aiguille de l'égalité, mon vécu me rappelle que nous avons encore beaucoup de travail à faire.

En 2016, Michelle a fondé le Black-Owned Market, un espace où les marques de Noirs passent en premier. Sa mission est d'augmenter le volume de ventes en créant une destination où les gens peuvent faire leurs achats de manière pratique en acquérant les marques qu'ils aiment.

Mon travail est un rappel constant de la nécessité pour les entreprises de la communauté noire d'exister et de pouvoir s'épanouir afin de maintenir leur sentiment de bien-être et de créer une richesse générationnelle pour leurs familles. Cette pandémie m'a rappelé les ressources que nous n'avons pas encore, les prêts qui ne sont pas facilement disponibles, le soutien dont nous avons encore besoin et le fait que la vie des Noirs a toujours eu de l'importance.

À l'époque où j'ai lancé le BOM, il me semblait que, presque chaque semaine, un Noir était tué par les forces de l’ordre ou par un justicier autoproclamé. Ma communauté prenait conscience du fait que nous devions nous soutenir mutuellement et subvenir à nos propres besoins.

“ En tant que femme noire dans ce pays, j'ai la plupart du temps l'impression que le temps s'arrête ou que nous faisons marche arrière. Même si j'aimerais croire que nous faisons avancer l'aiguille de l'égalité, mon vécu me rappelle que nous avons encore beaucoup de travail à faire. ”

L'un des moyens d'y parvenir est de soutenir notre culture. Les entreprises n'investissent dans les produits de la communauté noire que lorsqu'elles veulent notre approbation pour que leurs marques deviennent « cool ». Le BOM montre qu'il est également cool de magasiner dans notre communauté et de s'assurer que nos marques prospèrent.

Les marques et les femmes noires sont négligées et manquent de ressources. Nous nous voyons constamment refuser des prêts ou être ignorées par les sociétés de capital-risque et devons travailler deux fois plus dur pour obtenir le financement de nos projets. Même lorsque les chiffres montrent que les entreprises dirigées par des fondateurs et/ou des femmes de diverses origines produisent des rendements supérieurs de 35 %. L'égalité passe simplement par l'uniformisation des règles du jeu, qui permet aux marques et aux femmes noires d'être correctement compétitives sur le marché.

J'ai bon espoir que les choses changent. Il y a des points positifs et quand je regarde toutes les femmes noires chefs d'entreprise qui continuent à créer, elles me donnent l'espoir de continuer. Nous sommes celles que nous attendions et le progrès continue avec nous. Nous devons continuer à demander plus et ne pas nous contenter du statu quo.

PLEINS FEUX SUR LA PHOTOGRAPHIE

Heather McGrath, @heathermcgrath, Boston

LE PROGRÉS, c’est de dépasser les anciens paradigmes.


Heather McGrath

Découvrez toute l'histoire Découvrez toute l'histoire

LE MANUEL DE KEDS POUR LES FEMMES : Le numéro sur le progrès

$model.firstStory.header

LE PROGRÈS, c’est de trouver sa passion

Kahlana Barfield Brown, rédactrice en chef de la rubrique Mode et beauté d'InStyle, nous parle de la façon de trouver sa passion au bureau et dans la vie de tous les jours.

Lisez son témoignage
$model.secondStory.header

LE PROGRÈS, c'est être une pionnière

Christina Fagan, fondatrice de Sh*t That I Knit, parle de l'utilisation de sa plateforme pour soutenir les artisans.

Lisez son témoignage
$model.thirdStory.header

LE POUVOIR, c'est la représentation

Alana Mayo, responsable de la production et du développement à la société de production Outlier Society, parle de l'importance d'utiliser ses propres capacités pour améliorer le sort de ses semblables.

Lisez son témoignage